RFF souhaite pouvoir mettre la priorité sur la rénovation du réseau existant

tgva6.pngHubert de Mesnil président de RFF avait été invité dans une réunion du Sénat le 5 avril 2011, quelques points de ses interventions méritent notre attention : le réseau ferroviaire est sous utilisé, d’où l’alourdissement de la charge financière, les difficultés financières de RFF vont s’accroitre, le vieillissement du réseau n’est pas stabilisé, ce qui augmente d’autant les charges financières, RFF souhaiterait que la politique ferroviaire mette la priorité sur la rénovation plutôt que sur le développement. 

Un réseau ferroviaire sous utilisé 

« Le réseau français compte 30 000 km de voies, ce qui le place juste derrière le réseau allemand, mais devant le britannique. Notre réseau national a deux spécificités. D’une part, il est globalement sous-utilisé : deux fois moins de trains circulent en France qu’en l’Allemagne, dont le réseau est de taille comparable au nôtre. Par conséquent, l’équilibre économique du réseau est difficile à trouver, car l’utilisation d’un réseau entraine des coûts fixes indépendants du nombre de trains qui y circulent. D’autre part, notre réseau ferroviaire est très hétérogène. Certains territoires sont très fréquentés, comme l’Alsace ou l’Île-de-France, d’autres territoires voient peu de trains circuler. Aujourd’hui, la moitié du réseau concentre 90 % des trains en circulation. Comment devons-nous gérer notre réseau ? Il ne faut pas supprimer un tiers du réseau comme certains le préconisaient il y a peu encore. Cette solution serait simpliste, car il y a certaines lignes délaissées qui peuvent retrouver rapidement une utilité pour les territoires desservis. J’en viens à l’actualité pour RFF. Nous avons trois points de satisfaction. D’un point de vue financier, le résultat net de RFF reste positif en 2010 et avoisine 200 millions d’euros. Deuxième point de satisfaction : nous avons dégagé une enveloppe très importante pour les investissements. Elle s’est élevée à 3,2 milliards d’euros l’an passé, soit un montant similaire à celui observé en 2009. Enfin, nous avons réussi l’exploit de cantonner la dette en 2010 grâce à des taux d’intérêt très bas et à une bonne gestion de notre trésorerie, nous permettant d’économiser entre 200 et 300 millions d’euros.

Difficultés financières : 4 points négatifs

Toutefois, je distingue quatre points négatifs :

Premièrement, les recettes n’ont pas augmenté.

Deuxièmement nous n’avons pas connu de reprise du fret dans notre pays, contrairement à nos voisins européens.

Troisièmement, les taux d’intérêt remontent rapidement, ce qui alourdira la charge de la dette.

Enfin, les coûts d’entretien du réseau n’ont pas baissé. Dès lors, l’espoir que nous caressions, il y a encore deux ou trois ans, de stabiliser la dette est en train de s’évanouir. »

 

Le vieillissement du réseau n’est pas encore stabilisé

« En ce qui concerne la régénération des voies, nous sommes remontés à un rythme de 1 000 kilomètres de voies par an après être tombés à 400 kilomètres. Est-ce suffisant ? Pas tout à fait. Le vieillissement du réseau est ralenti, mais il continue. Entre 2000 et 2007, l’âge moyen des voies s’est accru de cinq ans. Depuis 2007, il n’a augmenté que d’un an et demi. Notre objectif est d’arrêter ce vieillissement, puis d’engager le rajeunissement du réseau. L’effort de rénovation devrait permettre une stabilisation du vieillissement à l’horizon 2015, puis un rajeunissement à l’horizon 2020. Le coût d’entretien devrait diminuer en conséquence. »

RFF souhaiterait à priorité à la rénovation plutôt qu’au développement du réseau

« S’agissant des lignes à grande vitesse, il ne revient pas à RFF de décider de l’opportunité des projets. S’il y avait toutefois un choix à faire, je souhaiterais que l’on donne la priorité à la rénovation plutôt qu’au développement du réseau. »

LGV Signal d’alarme

 

Association "Les 40/60" |
Ensemble pour le Val de Metz |
mjcpange |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | claudeprojet
| Le Combat LL.NATHAN Contre ...
| Association des Parents d'E...