Comment financer les projets de LGV ?

tgv792.jpgPlusieurs rapports récents pointent la difficulté de financer les projets de LGV.

Les discussions sur le schéma national d’infrastructures de transport (Snit) sont annoncées au Parlement pour la fin du mois. Elles seront observées à la loupe par tous les opposants à la poursuite du programme TGV car les quelque 4 000 kilomètres de lignes nouvelles annoncés à court, moyen et long terme par le document font douter les députés.

Hors Grand Paris, opération majeure

lire la suite


Archive pour juin, 2011

Moins porteur, le marché de la grande vitesse est plus concurrentiel que jamais

tgv151.jpgLe marché des TGV devrait être revu à la baisse dans les années qui viennent. Dans le même temps, le nombre de constructeurs n’a jamais été aussi élevé.

Le franc soleil est en train de se voiler. Depuis plusieurs mois, la grande vitesse ferroviaire doit composer avec quelques annonces qui ont quelque peu assombri son horizon. Pendant la décennie précédente, ce segment de marché connaissait pourtant un optimisme sans doute jamais vécu dans son histoire. Un vent porteur

(suite…)

Les promesses non tenues du TGV

tgv792.jpgAlstom prépare l’avenir du TGV. Les Echos ont révélé ce matin que le constructeur devrait lancer une nouvelle génération plus rapide destinée à remplacer les rames actuelles de la SNCF. Le constructeur anticipe donc
le changement des rames de son premier client. C’est naturel, mais de long terme puisque toutes les commandes ont été gelées jusqu’en 2015. Le marché ne reprendra donc que vers la fin de la décennie.

(suite…)

Présentation du tracé à approfondir proposé par RFF

Présentation du tracé à approfondir proposé par RFF lors de la Commission consultative en Haute-Garonne, à Toulouse, le 1er juin 2011.

. Le programme d’études et de concertation

. La méthode de comparaison

. L’hypothèse de tracé proposée par RFF

- Visualisation des hypothèses de tracés dans le secteur

- Présentation de la proposition de RFF

- Pistes pour l’optimisation du tracé

. Avis des membres de la commission consultative

. Le calendrier

(suite…)

23 juin 2011 : réunion du Comité de Pilotage

Les Préfets des Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, les Présidents des Conseils régionaux d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées, les représentants du Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement et le Président de Réseau Ferré de France se réuniront le 23 juin prochain à Bordeaux dans le cadre du Comité de Pilotage du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest afin de choisir l’hypothèse de tracé à approfondir pour les deux lignes nouvelles. Les décisions issues du COPIL seront rendues publiques.

GPSO

GPSO : Abandon de la variante de tracé entre Campsas et le nord de Toulouse

tgv792.jpgDans sa lettre du 3 juin 2011, la Ministre chargée des Transports a confirmé le fuseau D validé par l’approbation ministérielle du 27 septembre 2010 pour la poursuite des études de définition du tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) de la ligne nouvelle entre Campsas et le nord de Toulouse.Quelle était la demande?
La lettre de l’approbation ministérielle datée du 27 septembre 2010, qui a validé le fuseau à l’intérieur duquel le meilleur tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) possible doit être recherché, a demandé également à RFF d’engager des études complémentaires sur le secteur entre Campsas et Toulouse : « RFF examinera également, dans le cadre de la nouvelle phase d’études qui va s’engager, la faisabilité d’une variante de tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) reposant sur un jumelage plus étroit avec l’A62 dans le secteur allant du sud de Campsas jusqu’à un raccordement (Jonction entre deux lignes ferroviaires.) à la ligne existante plus au sud vers Toulouse, afin de chercher à diminuer encore l’impact de la ligne nouvelle sur l’environnement et notamment sur le milieu humain. »

Quelle était le programme de travail?
Pour répondre à la demande formulée lors de l’approbation ministérielle, RFF a proposé en liaison avec les services de l’Etat un programme de travail, présenté aux élus concernés lors de la réunion présidée par le Préfet de région Midi-Pyrénées le 28 octobre 2010.
Octobre 2010 : validation et présentation du processus général d’étude et de concertation
Novembre 2010 à janvier 2011 : définition des hypothèses de tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) alternatif
Février à avril 2011 : comparaison des hypothèses de tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) alternatif avec celles du fuseau D
Avril à juin 2011 : proposition relative à la poursuite de l’étude d’un tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) alternatif.

La zone de recherche de tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) alternatif a été définie de façon à explorer les différentes possibilités de jumelage avec l’autoroute A62. Ainsi, l’éloignement par rapport à l’autoroute du fuseau D approuvé par le Ministre le 27 septembre 2010 au niveau de la commune de Pompignan marquait le début de la zone de recherche de tracés alternatifs. Sur les communes de Pompignan, Castelnau d’Estrétefonds, Bouloc, Villeneuve-les-Bouloc et Saint-Sauveur, le périmètre d’étude s’étendait de part et d’autre de l’autoroute A62 sur une largeur totale d’environ 1000m. Au sud de l’échangeur d’Eurocentre, la zone de recherche de tracé alternatif s’élargissait afin d’étendre les possibilités de raccordement (Jonction entre deux lignes ferroviaires.) à la ligne existante dans un contexte dense en activités et urbanisation.

Quels étaitent les résultats de l’analyse comparative?
Une analyse comparative entre les 3 hypothèses de tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) dans le fuseau D et les 3 hypothèses de tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) alternatif a été réalisée en prenant en compte les critères retenus par le Ministre dans sa demande du 27 septembre 2010 (impact sur l’environnement et notamment le milieu humain). L’analyse a été faite en tenant compte aussi des conséquences sur le projet d’aménagement de la ligne existante de Saint-Jory à Toulouse-Matabiau.
Cette analyse a montré que les hypothèses de tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) dans le fuseau D étaient préférables d’un point de vue environnemental et économique à celles d’un tracé (Bande de 500 mètres de large à l’intérieure de laquelle s’inscrira le tracé définitif d’une nouvelle ligne ferroviaire.) alternatif.
Les résultats de cette analyse ont été présentés le 21 avril dernier par le Préfet de Région aux élus et associations concernés, et transmis à la Ministre chargée des transports.

--> Téléchargez la lettre du Ministère chargé des Tranports du 3 juin 2011.
--> Téléchargez la méthodologie des études supplémentaires.
--> Téléchargez la carte du tracé alternatif Campsas-Toulouse.

RFF souhaite pouvoir mettre la priorité sur la rénovation du réseau existant

tgva6.pngHubert de Mesnil président de RFF avait été invité dans une réunion du Sénat le 5 avril 2011, quelques points de ses interventions méritent notre attention : le réseau ferroviaire est sous utilisé, d’où l’alourdissement de la charge financière, les difficultés financières de RFF vont s’accroitre, le vieillissement du réseau n’est pas stabilisé, ce qui augmente d’autant les charges financières, RFF souhaiterait que la politique ferroviaire mette la priorité sur la rénovation plutôt que sur le développement. 

Un réseau ferroviaire sous utilisé 

(suite…)

Avant-projet de Snit : TDIE souligne « trois lacunes importantes »

tgv7191.jpgL’association TDIE (Transport Développement Intermodalité Environnement) a pointé le 9 juin « trois lacunes importantes » de l’avant-projet de schéma national des infrastructures de transport (Snit), déjà épinglé récemment par le député UMP Hervé Mariton dans un rapport présenté devant la commission des finances de l’Assemblée nationale (voir ci-contre notre article du 19 mai 2011). Dans un communiqué, le think tank spécialisé dans la mobilité et les transports co-présidé par Philippe Duron, député-maire PS de Caen, et Louis Nègre, sénateur UMP des Alpes-Maritimes,

(suite…)

LGV : Ces espèces protégées perturbent les chantiers

tgv85.jpgLe projet Sud-ouest à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne doit respecter plusieurs contraintes environnementales. Panorama des petites bêtes qui perturbent le chantier: 267 espèces protégées.

Voilà plusieurs mois qu’ils scrutent la nature dans tous les sens pour nous préparer à ce grand inventaire de la faune et de la flore régionale. Futur tracé à grande vitesse oblige : les ingénieurs de Réseau Ferré de France doivent dresser l’état des lieux très exhaustif de nos espèces les plus protégées, car il ne s’agit pas de bousculer leurs habitudes, de briser leur élan migratoire ou leur habitat.

(suite…)

LGV : Réactions après l’annonce du choix du fuseau D

tgva2.jpgRéactions après l’annonce du choix définitif du fuseau D par le ministère des transports pour la future Ligne à Grande Vitesse entre Bordeaux et Toulouse. Voir la Vidéo

12

Association "Les 40/60" |
Ensemble pour le Val de Metz |
mjcpange |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | claudeprojet
| Le Combat LL.NATHAN Contre ...
| Association des Parents d'E...